.

Logement des jeunes PDF Imprimer Envoyer
VOUS CHERCHEZ OU LOUEZ UN LOGEMENT

L’ADIL du Val-de-Marne a créé un guide dédié à la location regroupant l’ensemble des adresses utiles pour la recherche d’un logement privé, un logement public, un logement d’urgence, un logement destiné aux jeunes ou encore un logement pour personne âgée.
Pour vous procurer ce guide, vous pouvez venir le retirer gratuitement à l’ADIL du Val-de-Marne à l’accueil permanent de Créteil ou le télécharger sur notre site

♦ télécharger

 

Les logements spécifiquement destinés aux jeunes sont des logements dans des foyers, des résidences sociales étudiantes ou des résidences universitaires.

Le Crous de Créteil, comme ses homologues, a mis en ligne sur son site un portail logement LokaviZ www.lokaviz.fr , sorte de centrale du logement étudiant en Ile-de-France qui recense les offres en cités universitaires mais aussi dans le parc privé.

Les propriétaires peuvent également déposer leur annonce.

 

LES RÉSIDENCES ÉTUDIANTES DU CROUS


Le CROUS de Créteil gère une des plus vastes académies comprenant la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne, soit plus de 20 résidences universitaires (plus de 4100 lits), et plus de 35 points de restauration. Dans le Val-de-Marne, près de 1 700 places CROUS sont recensées.

Ce type de logements présente de nombreux avantages tels que des loyers accessibles (20 à 25% en dessous du prix moyen du marché social), une caution faible, pas de taxe d’habitation, pas d’impôts locaux, possibilité d’APL et d’ALS...

La demande de logement en résidence universitaire est le deuxième volet du Dossier Social Etudiant (DSE) commun à une demande de bourse. Les attributions des chambres et logements sont effectuées à partir d’un indice social qui reprend les mêmes éléments que les dossiers de bourse. Le bail est d’une durée de 9 mois pour les chambres et de 12 mois pour les studios.

Deux types de résidences sont proposés par le CROUS :

– les résidences universitaires traditionnelles, composées de chambres individuelles meublées d'environ 10 m². La cuisine et les sanitaires sont collectifs. La redevance s’élève à près de 250 euros par mois. De nombreuses chambres traditionnelles sont en cours de réhabilitation pour les transformer en petits studios. Ces chambres ouvrent droit au bénéfice de l'allocation au logement sociale (ALS).

– les résidences conventionnées, construites par des organismes d'HLM et louées au CROUS. Toutes les nouvelles résidences sont des logements HLM. Certaines sont conventionnées et ouvrent droit à l'APL ; d'autres ne le sont pas et ouvrent droit à l'ALS. Ces logements sont souvent des studios de 15 à 20 m², équipés d’une salle de bain, d’un coin cuisine et de mobiliers permettant d’optimiser l’espace. Les prix oscillent entre 300 et 400 euros pour un studio (380 euros en moyenne dans le Val-de-Marne), et entre 310 et 500 euros pour un T1 bis ou un T2 (430 euros en moyenne dans le Val-de-Marne). Ces logements ouvrent droit au bénéfice de l'aide personnalisée au logement (APL).

Dans le Val-de-Marne, les logements du CROUS se situent à Cachan, Ivry-sur-Seine, Créteil, Villejuif, Vitry-sur-Seine et Alfortville.

Pour plus d’info : www.crous-creteil.fr ou www.cnous.fr

 

 

LES RÉSIDENCES SOCIALES ÉTUDIANTES (HORS CROUS)

 

Ces résidences étudiantes sont gérées par des gestionnaires de logements sociaux étudiants, souvent des associations. On compte environ 8 500 logements en résidences sociales en Ile-de-France, dont près de 3000 dans le Val-de-Marne. Les principaux gestionnaires sont l’ARPEJ, OSE Point Logement, Fac Habitat, Espacil et Efidis.

Dans le Val-de-Marne, les résidences sociales étudiantes se situent à Cachan, Ivry-sur-Seine, Villejuif, Vitry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Choisy-le-Roi, Orly, Villeneuve-Saint-Georges, Ablon-sur-Seine, Bonneuil-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Bry-sur-Marne.

Les prix oscillent entre 334 et 652 euros pour un studio (514 euros en moyenne dans le Val-de-Marne), et entre 450 et 860 euros pour un T1 bis ou un T2 (646 euros en moyenne dans le Val-de-Marne).

Il n’existe pas de plafond de ressources pour les étudiants, les logements sont attribués par une commission d’attribution. Le bail est d’une durée d’un an. Le locataire peut donner congé à tout moment avec un préavis d’un mois.

 Pour plus d'info: www.univercity.fr ; www.residences.leclubetudiant.com

 

 

LES RÉSIDENCES ÉTUDIANTES PRIVÉES


Outre l'offre en petits logements de type studio/T1 ou T2, les résidences étudiantes privées proposent souvent des services collectifs complémentaires tels qu'un self, le ménage, la blanchisserie, des activités sportives, une salle de sport, une salle de télévision, un système de gardiennage et/ou de télésurveillance, etc… justifiant ainsi des niveaux de loyers plus élevés que ceux pratiques en résidences étudiantes publiques ou dans les logements locatifs de manière générale.

Ces résidences concernent donc une partie de la population jeune : les étudiants (ou stagiaires) disposant de revenus suffisants.

Les tarifs pratiqués sont assez divers selon la localisation, la typologie et la superficie du logement. Les studios sont proposés entre 500 et 770 euros/mois ; les T1bis et les T2 peuvent aller jusqu'à plus de 1000 euros/mois. Pour le Val-de-Marne, les résidences de ce type sont situées sur de nombreuses communes du département mais n’ont pas toutes la même capacité d’accueil (résidence de 6 à 60 logements pour certaines et d’autres de plus de 250 logements).

Les communes concernées sont, entre autres, Alfortville, Arcueil, Bonneuil-sur-Marne, Cachan, Charenton-le-Pont, Choisy-le-Roi, Créteil, Ivry-sur-Seine, le Kremlin-Bicêtre, Maisons-Alfort, Saint-Maurice, Vitry-sur-Seine, etc….

Pour plus d'info: www.adele.org

 

 

LES RÉSIDENCES SOCIALES ET CENTRES D'HÉBERGEMENTS


Les Foyers de Jeunes Travailleurs, gérés par l'ALJT (Association pour le Logement des Jeunes Travailleurs), relèvent du ministère de la Cohésion sociale. A ce titre, la mission des FJT est de favoriser l’insertion des jeunes par l'habitat et les services associés.

Il existe quatre résidences dans le Val-de-Marne gérées par l'ALJT (Cachan, Chevilly-Larue, Créteil et Villeneuve-Saint-Georges) regroupant des chambres individuelles et des studios pour deux personnes. Ces logements ouvrent tous droit à l'APL.

Pour plus d’info : www.aljt.asso.fr


Les Résidétapes répondent à un besoin temporaire de logement et proposent un accompagnement et des services. Dans le Val-de-Marne, les structures sont situées à Créteil et Bry-sur-Marne.

La Résidétape de Bry-sur-Marne propose 130 studios de 16 à 20 m2 entre 400 à 540 euros par mois. Cette redevance moyenne (APL non déduite) inclut le mobilier, l’assurance, l’eau, l’électricité, le gaz ainsi que l’accompagnement et de nombreux services

Pour plus d’info : www.residetapes.fr

Les centres d'hébergement d'urgence permettent aux personnes en difficulté de se loger de façon temporaire. Ces centres ne sont pas toujours spécifiquement destinés aux jeunes. La plupart de ces centres affichent un âge minimum et un âge maximum requis pour bénéficier de cette aide. Plusieurs centres sont destinés exclusivement à une population jeune comprise entre 18 et 35 ans (Bry-sur-Marne, Cachan, Champigny-sur-Marne, Nogent-sur-Marne et Vitry-sur-Seine), parfois pour des populations rencontrant des difficultés particulières : femmes avec enfant de moins de 3 ans, personnes sortant de prison, accueil de type familial, etc…

 

 

 

Mentions légales

 

ADIL du Val-de-Marne
48 avenue Pierre Brossolette
94000 Créteil
0820 16 94 94
(0,09 euros/min)